Ronan boit un coup (Gap, juin 1972)

On lève le coude pour souhaiter un très bon anniversaire au frérot, fiston, papa, tonton Ronan et ses 49 bougies.